Comment éviter de trop arroser la pelouse

Comment éviter de trop arroser la pelouse

Comment éviter de trop arroser la pelouse

L’arrosage excessif est l’un des problèmes les plus importants et les plus courants en matière d’entretien des pelouses. On peut même dire qu’une grande partie des propriétaires n’ont aucun contrôle sur leur système d’arrosage ni sur la façon de l’utiliser efficacement. L’approche consistant à « régler et oublier » est pratique mais non efficace. En plus du gaspillage d’eau, un arrosage excessif est mauvais pour la pelouse et la rend vulnérable aux pressions extérieures telles que la sécheresse, les insectes, les mauvaises herbes etc.

Prenez le contrôle de votre système d’arrosage

Terryn vof, entreprise de jardin située à Lierde énonce qu’un bon arrosage consiste à savoir comment utiliser efficacement votre système d’arrosage. Lorsqu’il est utilisé correctement, il vous permettra d’économiser de l’argent tout en préservant la beauté et la santé de votre pelouse. La plupart des systèmes d’arrosage automatiques à gazon ne sont pas si compliqués et devraient être assez faciles à comprendre. À partir de là, il est important que votre système soit équipé de capteurs de pluie permettant de l’éteindre en cas de pluie lors d’un arrosage programmé. Il est important de savoir comment mettre votre système en pause lorsque la pluie est imminente et après des périodes de pluie quand le sol a assez d’humidité. La mise au point du système et la connaissance de son fonctionnement bénéficieront à la pelouse et permettront d’économiser de l’argent.

Quelle est la quantité d’eau suffisante ?

La règle empirique pour l’arrosage du gazon est généralement d’un pouce d’eau par semaine. C’est une moyenne décente pour le printemps et l’automne, mais durant les mois chauds et secs de l’été cela n’est réalisable qu’avec un arrosage supplémentaire avec un système d’arrosage automatique ou avec un tuyau installé.

Quelle quantité d’eau est de trop ?

Une pelouse sur-arrosée sera probablement affectée par une multitude de résultats négatifs, aboutissant à une pelouse en mauvaise santé à la portée des mauvaises herbes, des maladies et des dégâts des insectes. Une pelouse sur-arrosée laisse souvent place à une série de problèmes de gazon et de traitements chimiques coûteux qui ne disparaîtront pas si le problème sous-jacent (sur-arrosage) n’est pas géré.

Une pelouse en bonne santé doit être un peu assoiffée, en tenant compte toujours des racines plus profondes dans le sol. Plus le système racinaire est profond, plus le gazon est sain et résistant. C’est pourquoi un arrosage idéal est profond et peu fréquent (imitant les précipitations naturelles) plutôt que superficiel et quotidien. Une pelouse trop arrosée aura probablement un système racinaire peu profond car il n’est pas nécessaire que les racines se déplacent pour trouver de l’eau – elle est toujours là, près de la surface. Un système racinaire peu profond est plus susceptible aux dommages des insectes et même au stress thermique, car il possède une capacité de rétention d’eau moins importante dans le système racinaire.

Un système de d’arrosage automatique serait mieux utilisé avec parcimonie par un propriétaire, uniquement pour compléter les précipitations pendant les mois chauds de l’été. Il ne doit pas être utilisé avant les tempêtes de pluie prévues, pendant ou après la pluie. C’est un gaspillage d’eau (et d’argent), de temps, et contribuera à rendre une pelouse en mauvaise santé. Les arroseurs fonctionnent plus efficacement lorsqu’ils sont utilisés la nuit. Le moment idéal pour arroser est dans la période précédant l’aube, lorsqu’il y a moins de vent et qu’il fait plus frais.

admin

Laisser un commentaire